Presque comme avant…

J’ai participé à un appel à textes sur le thème de l’après confinement : Imaginez le jour d’après… Envie de le partager ici !

Chaque situation révèle le pire et le meilleur en nous : nos peurs les plus profondes mais aussi nos trésors les plus inestimables. L’attachement aux personnes que l’on aime brille toujours plus fort en leur absence. D’habitude, il y a dans ma vie ces gens que j’aime d’une façon particulière : vous, mes patients. Tous les jours, l’humanité présente en chacun de vous me bouleverse, m’émeut et parfois me bouscule dans mes certitudes. Tous les jours, vous m’apprenez – de par vos différences – la tolérance, l’écoute et l’amour inconditionnel. Tous les jours, j’ai le cœur qui déborde de gratitude pour la confiance que vous m’accordez.

Le 11 mai 2020. J’imagine mon arrivée au cabinet le matin. Il fera beau ce jour-là, forcément. Mes plantes auront souffert de mon absence. Je prendrai le temps de les cajôler. Ensuite, je reprendrai mes rituels : aérer mon espace, faire brûler de la sauge. Puis, le moment viendra d’accueillir ma première patiente. On sera émues, on se prendra dans les bras. Je sentirai mon cœur s’ouvrir en l’écoutant me raconter son confinement, ses craintes et ses prises de conscience. Ensemble, nous plongerons avec bonheur dans cette qualité de présence que nous offre l’état de relaxation. Et presque tout sera comme avant. Presque. Et ce sera tant mieux que ce soit juste presque comme avant. Sinon, à quoi bon tout ça ?

Accompagner les gens en dehors de leur zone de confort, c’est mon métier. Aussi, je vous souhaite à tous que cette période vous ait apporté l’inconfort nécessaire pour amorcer un changement qui couvait depuis longtemps en vous ; qu’il soit relationnel, professionnel, physique ou autre. Que ce repli forcé vous ait permis de vous révéler quels sont vos véritables trésors dans l’existence.

Pour ma part, je sais – avec plus de force encore – que les êtres humains avec qui j’interagis au quotidien sont mes trésors les plus précieux, et notamment vous, mes chers patients. J’occupe cette place privilégiée parce que vous me l’offrez. Tous les jours, j’apprends et je grandis, grâce à vous. Nos rencontres sont riches et uniques pour moi aussi et elles m’ont manquées pendant cette période.

Alors, je vous dis merci et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *